SCIACCA

Le territoire de Sciacca fut certainement habité depuis l’âge Néolithique probablement grâce aux eaux thermales qui jaillissent du Monte San Calogero. Déjà Thucydide rapportait d’une installation voulue par Sélinunte, connue après par les Romains sous le nom de Thermae Selinuntinae.
Mais la tradition raconte que Sciacca a été fondée précédemment par les Sicains et elle se rarrache au mythe de Dédale qui, pour fuir le roi de Crète Minos, se réfugia autour d’Inico, l’ancienne Sciacca, et y construisit les célèbres poêles de Saint Calogero.
Ce qui est sûr, c’est que par ici passèrent d’abord les Phéniciens et ensuite les Grecs de Selinunte, qui s’y étaient réfugiés en 409 av. J.C. après la destruction de leur ville par les Carthaginois.
Pour sa position stratégique, située entre Agrigente et Mazara, Sciacca fut au centre des guerres entre les Grecs et les Carthaginois et sur son territoire furent combattues deux importants batailles qui eurent leurs acteurs en Denis de Syracuse, Himilcon, Agathocle et Pyrrhus (IV siècle av. J.C.).
Passée à Rome, Sciacca acquit une importance de plus en plus grande pour sa position géographique et pour ses thermes et elle devint une importante station postale connue en époque impériale sous le nom d’Aquae Labodes.
De l’époque byzantine on sait peu mais, en 840, la ville fut conquise par les Arabes qui l’appelèrent As-saqah, transformèrent sa structure urbanistique et lui donnèrent de la richesse et de la splendeur.
Après l’arrivée des Normands (1087) de Roger de Hauteville, Sciacca fut ceinte de remparts, fortifiée et fut construit le Château Vieil.

Passée aux Souabes sous Frédéric II, elle se développa et devint une ville domaniale et un gros centre commercial pour les marchandises en gros.
En 1268 la ville fut assiégée par Charles d’Anjou et affreusement outragée mais, grâce au Vêpres Siciliennes, elle reprit rapidement sa fière indépendance et se constitua en libre Commune.
En 1302 elle résista au siège des armées françaises commandées par Charles de Valois et, passée sous le pouvoir des Aragonais, en 1336 elle fut ceinte de nouveaux remparts pour la défendre des attaques fréquentes des Français qui continuèrent jusqu’en 1373.
Les siècles suivants virent les familles puissantes de la noblesse de Sciacca (Peralta, Perollo, Luna) enflammer la vie politique à cause des rivalité qui souvent aboutissaient à des massacres publics (1529).
En 1550 furent construits de nouveaux remparts et Sciacca commença une période de déclin où fut changé le plan urbanistique de la ville qui prit un aspect baroque.
Nombreux sont les lieux à visiter dans la ville à partir des remparts médiévaux et de la renaissance le long desquels s’ouvrent les trois portes : la Porte Palerme, la Porte Saint Salvateur (XVI siècle) et la Porte Saint Calogero (1536) près de laquelle on peut visiter l’église de la renaissance de Sainte Marie du Lis, celles de Sainte Marie de l’Itria et de Saint Michel Archange (reconstruite en 1371). D’autres édifices religieux sont : l’église de Saint Nicolò La Latina (XII siècle), l’église de Sainte Marguerite (1342) et la Cathédrale ou Eglise de la Vierge du Secours voulue par Judith, fils de Roger I de Sicile.
A visiter à Sciacca est aussi la zone du Château des Luna, dont il reste seulement une tour et les remparts, et le quartier médiéval de Terravecchia.
Les thermes Selinuntine, très connues dès l’époque grecque, furent remises en activité au XX siècle et, grâce à leurs hautes qualités thérapeutiques, elles sont aujourd’hui parmi les plus grandes attractions de Sciacca.
Les Poêles de San Calogero, sur le mont homonyme, sont des cavités rocheuses riches de vapeurs où on a remis au jour des installations d’époque préhistorique (Néolithique) dont les restes sont actuellement exposés à l’Antiquarium de Mont Cronio. Les grottes furent abandonnées dans l’Age du bronze à la suite du commencement des phénomènes thermaux.

SCIACCA
ville d’art

Région de Sicile en Italie

 

Guide de la ville
description artistique

 

Villes des Pouilles
Palerme
Agrigente
Caltanissetta
Catane
Enna
Messine
Raguse
Syracuse
Trapani
D'autres villes d'art
Acireale
Alcamo
Caccamo
Caltagirone
Castelvetrano
Cefalù
Erice
Gela
Lentini
Licata
Lipari
Marsala
Mazara del Vallo
Milazzo
Modica
Monreale
Noto
Palazzolo Acreide
Piazza Armerina
Randazzo
Sciacca
Scicli
Taormina
Termini Imerese
Sites archéologiques
Akrai
Megara Iblea
Morgantina
Mozia
Pantalica
Segesta
Selinunte
Tindari
Valle dei Templi
Villa Romana del Casale

In Italy Today
Les guides pour l'Italie:
> les villes d'art
> liste complète
> les régions de l'Italie
Evénements et expositions
Hôtels et B&B

 


ART TRAVEL LINK - SITES WEB SELECTIONNES

  • Ton ArtTravelSite - http://www.tonsite.com
    Description du site.
  • ... demande pour insérer ton art-link ici !

 


Vuoi inserire un LINK?
Hai un HOTEL o un'altra attività legata al TURISMO IN ITALIA?

Promuovilo nella pagina della tua città dentro IN ITALY TODAY!
OFFERTE PROMOZIONALI PER I PRIMI LINK

Art Travel directory

SUGGEREZ UN SITE DE
ART/VOYAGE

 

In Italy Today aime l'art

© IN ITALY HOTELS NETWORK