Reggio Calabria

REGGIO CALABRIA

Reggio Calabria s’appelle officiellement Reggio di Calabria, se trouve sur la rive orientale du dètroit de Messina. Reconstruite après les tremblements de 1783 et de 1908, elle a un aspect moderne, avec une planimétrie régulière, avec des routes rectilignes, qui se croisent à angle droit, à échiquier.

L’ancienne Reggio (du grec Rhegion à la fois adaptation d’un toponyme local) fut fondée autour 720 a.C. par les Calcidesi de l’Eubea, auxquels s’ajoutèrent, après le 600, des groupes exilés Messeni. Après une période d’incertitudes politiques Anassila la gouverna avec une forme de tyrannie, instaurée en 494 a.C. S’étant emparé peu après de Zancle, dans laquelle il transplanta de nombreux exilés Messeni (d’ici le nom de Messana ou Messene), et s’étant allié avec Terillo d’Imera, il invoqua l’aide de Cathage; mais la défaite subie par les Carthaginois à Imera (480) l’obligèrent à se soumettre à Siracuse. À sa mort le pouvoir passa aux fils mineurs, sous la tutelle de Micito (476-467), qui, s’étant allié avec Tarente, reprit la politique expansionniste vers le nord, mais fut gravement battu par les Iapigi. Alliée avec Athènes en 433, pendant la guerre “archidamica” elle servit comme base pour le Athéniens, mais pendant l’expédition de Sicile elle se maintint neutre, se limitant à les fournir de vivres. La traditionnelle inimitié avec Siracuse porta enfin à sa déstruction, en 387 a.C., par oeuvre de Dionigi I. Elle fut reconstruite par le successeur, Dionigi II, avec le nom de Febea, en reconquérant plus tard l’indépendance, mais elle se trouva à combattre avec la population indigène des Bruzi. Contre ceux-ci elle demanda enfin l’aide des Romains (282), qui envoyèrent une défense des mercenaires campaniens, lesquels peu après, en 280, pendant la guerre contre Pirro, s’emparèrent de la ville qui put être libérée seulement en 270. Devenue donc une fidèle alliée de Rome, en 89 a.C. elle fut érigée à mairie, et plus tard elle reçut par Auguste de nombreux colons en conservant ses caractéristiques de ville grecque. En 410 Reggio fut le point terminal de l’invasion des Visighotes de Alarico. Pendant la guerre gothique elle fu tune importante forteresse Byzantine, conquérie par Totila en 549, reprise stabilement par le byzantin Artabano (551). Sous l’Empire d’Orient la ville connut une considérable prospérité économique et dans le VIIIème siècle son ancien siège épiscopal de rite latin fut transformé en metropolia (diocèse métropolitaine) de rite grec avec dignité et titre de primat de Calabria pour son titulaire. Conquérie par les Lombards (916-918) et plusieurs fois au cours du même siècle par les Arabes de Sicile, Reggio tomba enfin (1060) sous la domination des Normands par main de Guiscardo et Ruggero d’Altavilla, qui l’enlevèrent définitivement aux Byzantins. Plus tard Roberto le Guiscardo, duc des Pouilles et Calabria, obtint du pape Gregorio VII la restitution au rite latin de la chaire épiscopale de Reggio Calabria (1081).

PAGE 1 | 2 | suivant >>

REGGIO CALABRIA
ville d’art

Région de Calabre en Italie

 

Guide de la ville
description artistique
musées
hôtels

 

Villes de Calabre
Reggio Calabria
Cosenza

In Italy Today
Les guides pour l'Italie:
> les villes d'art
> liste complète
> les régions de l'Italie
Evénements et expositions
Hôtels et B&B

 


ART TRAVEL LINK - SITES WEB SELECTIONNES

  • Ton ArtTravelSite - http://www.tonsite.com
    Description du site.
  • ... demande pour insérer ton art-link ici !

 


Vuoi inserire un LINK?
Hai un HOTEL o un'altra attività legata al TURISMO IN ITALIA?

Promuovilo nella pagina della tua città dentro IN ITALY TODAY!
OFFERTE PROMOZIONALI PER I PRIMI LINK

Art Travel directory

SUGGEREZ UN SITE DE
ART/VOYAGE

 

In Italy Today aime l'art

© IN ITALY HOTELS NETWORK