VITERBE (VITERBO)

Le centre historique de Viterbe est encore fermé entre une robuste enceinte de murailles médievales et elle est située sur la Via Cassia, qui la relie avec Rome. Le territoire est mouillé par le Paglia au nord; par le Tevere, qui lui a marqué pour une bonne partie la frontière orientale; et par de nombreux fleuves et torrents tributaires du Tirreno. Tout le territoire de province est de grand intérêt touristique: les localités riches en témoignages étrusques (Tarquinia, Tuscania, Vulci, Sutri, Blera), romaines (comme Ferento), médievales et de la Renaissance (Viterbe, Caprarola, La Civita [Bagnoregio], Bomarzo).

Fortifiée par Desiderio, roi des Lombards et puis donnée à l’Église par Pipino (755), au X siècle elle était déjà un centre populeux et prospère qui devint, justement pour ses caractéristiques objet de querelle entre papauté et Empire. D’après les documents de la fin du XI siècle la ville est déjà comme une Commune indépendante. En 1146 le pape Eugenio III trouva réfuge dans cette ville avec la cour papale. En 1164 Viterbe fut le siège de l’antipape Pasquale III partisan du Barbarossa: en effet, au cours de cette phase, en 1167, fut élevée par l’empereur au rang de ville. Après une période de luttes victorieuses contre Ferento, en 1207 par Innocenzo III fut crée chef-lieu du Patrimoine de Saint Pierre, mais un peu plus tard elle fut excommuniée par le pontife même pour avoir accueilli un groupe d’hérétiques patarins.
S’étant rapprochée à nouveau au guelfisme, en 1243 elle résista au siège de Federico II et dès lors elle fut fréquente résidence des papes, et même siège de nombreuses conclaves. Ici furent élus Urbano IV (1261), Gregorio X (1271, par une conclave particulièrement difficile), Adriano V (1276), Giovanni XXI (1276), Niccolò III (1277) et Martino IV (1281). Pendant ce temps-là éclatèrent les luttes de faction à la tête desquelles il y avait les Gatti (guelfes), et les Tignosi (gibelins), auxquels par la suite s’ajoutèrent les Préfets de Vico qui, une fois en contraste autre fois en accord avec les papes, s’emparèrent de la ville dans la première moitié du XIV siècle et ils la dominèrent (mais seulement à phases alternes, parce que chaque fois ils étaient chassés ou exclus par des insurrections ou par les milices du pontife) jusqu’à l’année 1435 quand Giacomo des Préfets de Vico fut décapité par ordre du futur cardinal Giovanni Vitelleschi. Viterbe passa alors hablement sous le pouvoir de l’Église (exceptée la brève période de domination française aux débuts du siècle XIX pendant lequel elle fut chef-lieu du département de Cimino) jusqu’à l’entrée des armées italiennes en 1870.
Elle fut gravement endommagée par les bombardements au cours du second conflit mondial.

Le centre historique de Viterbo présente encore un aspect médieval et les monuments résultent parfaitement consérvés.
Les ensembles médievaux les plus importants sont le quartier de San Pellegrino et la Place du Duomo. Parmi les monuments de la période romaine doivent être évoquées la Cathédrale (XII siècle), l’église de San Sisto, qui s’engage avec un effet singulier dans les murailles, les murailles mêmes, l’église de San Giovanni in Zoccoli, Santa Maria Nuova, du Jésus, de plus aux nombreuses maisons et palais (important le palais Alessandri): à l’époque gothique appartiennent les nombreuses, élégantes fontaines, une réelle tradition de la ville, des cloîtres de grande harmonie, différentes églises (San Francesco, Santa Maria della Salute, etc…), le Palais Papal avec la loge voisine, la Maison Poscia.La Renaissance est représentée en peinture par les fresques de Lorenzo da Viterbo à Santa Maria della Verità et en architecture de plus aux nombreuses et différentes églises, parmi lesquelles celle de San Giovanni Battista, par le splendide sanctuaire de Santa Maria della Quercia, riche en oeuvres d’art contemporaines.

Le Musée Civique, recueilli dans le couvent de Sainte Marie de la Vérité (avec un beau cloître gothique), comprend riche matériel préhistorique et surtout étrusque, et une importante pinacothèque, avec oeuvres de Sebastiano del Piombo, Vitale de Bologne, Salvator Rosa et des artistes locaux.

PAGE 1

VITERBE
ville d’art

Région du Latium en Italie

 

Guide de la ville
description artistique
musées
hôtels

 

Villes du Latium
Rome
Viterbe

In Italy Today
Les guides pour l'Italie:
> les villes d'art
> liste complète
> les régions de l'Italie
Evénements et expositions
Hôtels et B&B

 


ART TRAVEL LINK - SITES WEB SELECTIONNES

  • Ton ArtTravelSite - http://www.tonsite.com
    Description du site.
  • ... demande pour insérer ton art-link ici !

 


Vuoi inserire un LINK?
Hai un HOTEL o un'altra attività legata al TURISMO IN ITALIA?

Promuovilo nella pagina della tua città dentro IN ITALY TODAY!
OFFERTE PROMOZIONALI PER I PRIMI LINK

Art Travel directory

SUGGEREZ UN SITE DE
ART/VOYAGE

 

In Italy Today aime l'art

© IN ITALY HOTELS NETWORK