Piazza Duomo - Siracusa
This is a file from the Wikimedia Commons. Click the pic to see its description page and licensing.

SYRACUSE (SIRACUSA)

En 734 av. J.C. quelques Grecs provenant de Corinthe et commandés par Archia s’établirent dans l’île d’Ortiga et fondèrent Syracuse du nom du marais voisin Syraka. Mais les Grecs durent chasser d’autres habitants présents depuis le XV siècle av. J.C., probablement des Sicules.
Deuxième colonie grecque de la Sicile, la ville connut tout de suite une période d’essor si bien qu’elle fonda en peu de temps trois autres colonies : Akrai en 664, Casmene en 643 et Camarina en 598.
Au cours du VI siècle il y eut des luttes sociales entre les Gamoroi, descendants des premiers colons et propriétaires de terres, et les Killichirioi, la classe pauvre. Ces derniers réussirent à chasser les nobles mais l’intervention de Gélon, tyran de Gela, (485 av. J.C.) rétablit l’ancien ordre social et permit à Gélon de devenir le tyran de Syracuse. Sous son gouvernement la ville s’agrandit et se développa en dehors de l’île d’Ortigia. Après 5 ans seulement il y eut le combat entre les Carthaginois et les Grecs qui battirent les premiers dans la bataille d’Hymère (480 av. J.C.). Pour commémorer la bataille on dédia un temple à Athéna à Ortigia, aujourd’hui transformé en Cathédrale.
Iéron, frère de Gélon, prit le pouvoir en 478 av.J.C., battit les Etrusques en 474 av. J.C. dans la mer devant Cuma, en arrêtant ainsi l’expansion étrusque vers le Sud.
Lui succéda son frère Trasibule qui ne gouverna qu’une année (465 av.J.C.), chassé par la population à cause de sa politique violente. Ensuite fut instaurée la démocratie.
En 416 av.J.C., à cause d’événements qui se rattachent à la Guerre du Péloponnèse, Athènes déclara la guerre à Syracuse. Le fait antécédent fut la guerre entre Segesta, alliée d’Athènes, et Selinunte, alliée de Syracuse et à son tour alliée de Sparte et donc ennemie d’Athènes. Le siège dura trois ans et quand Syracurse parut céder, elle reçut l’aide des troupes de Sparte de Gilippe qui vainquirent les Athéniens et condamnèrent les survécus aux travaux forcés dans les latomie, les carrières de pierres de Syracuse.
En 405 av. J.C. monta au pouvoir Denys I qui, après avoir stipulé la paix avec les Carthaginois, fortifia l’île d’Ortigia et érigea 22 kilomètres de remparts autour de la ville et la forteresse du Château Eurìalo. En 397 av. J.C., après avoir conquis Catane six ans avant, Denys I reprit les hostilités et vainquit les Carthaginois en 392 av. J.C.et réussit à entreprendre une politique d’expansion en Sicile et à soutenir les arts : Platon fut souvent l’hôte de la ville.
A Denys succéda son fils Denys II (367 av. J.C.) et il y eut pendant longtemps des accrochages entre lui et son oncle Dion qui le vainquit en 357 av. J.C. et l’exila avec son frère Ipparino. Se succédèrent comme tyrans Callippo (354 av. J.C.) qui tua Dion, Ipparino (353 av. J.C.) qui fut tué par la population, et son frère Niseo (351 av. J.C.) qui fut ensuite exilé par Denys II.
La danse du pouvoir termina en 347 av. J.C. quand de la ville mère de Corinthe arriva Timoléon qui, une fois conquise la ville, entreprit un programme de reformes urbanistiques et politiques à travers la destruction de la forteresse et la proclamation de la démocratie sur le modèle athénien.
Après un gouvernement oligarchique de vingt ans (336-316 av. J.C.) présidé par Sosistrate monta au pouvoir Agathocle qui déclara la guerre aux Carthaginois mais fut vaincu d’abord dans la bataille d’Hymère (311 av. J.C.) et ensuite en Afrique, après avoir tenté de prendre Carthage. A sa mort (289 av. J.C.) suivit une période d’anarchie et de luttes civiles qui termina par l’attaque des Carthaginois. Les habitants appelèrent alors au secours Pyrrhus, roi de l’Epire (278 av. J.C.) et beau-frère d’Agathocle qui gouverna la ville jusqu’à l’arrivée d’Hiéron son commandant. Celui-ci était d’abord ennemi des Romains mais il changea de politique et s’allia avec eux, en assurant ainsi à Syracuse une période de 50 ans de paix.
A partir de 240 av.J.C. Hiéron voulut au pouvoir à ses côtés aussi son fils Géron II qui mourut peu avant lui. Pendant son règne Syracuse fut embellie par des monuments parmi lesquels on remarque l’Ara d’Hiéron, un autel immense pour les sacrifices publics.
En 216 av.J.C. succéda au pouvoir Geronimo, fils di Gélon II, responsable de l’alliance avec les Romains et donc du siège et de la chute de la ville par le consul Marcus Claudius Marcellus. La ville se défendit vaillamment même par l’emploi des célèbres miroirs d’Archimède qu’ici fut tué par un légionnaire.
Syracuse perdit ensuite d’importance et subit la spoliation de toutes ses œuvres d’art par Verres.
Commença ensuite un processus de christianisation comme le témoignent les remarquables catacombes présentes sur le territoire.

PAGE 1

SYRACUSE
ville d’art

Région de Sicile en Italie

 

Guide de la ville
description artistique
musées

 

Villes des Pouilles
Palerme
Agrigente
Caltanissetta
Catane
Enna
Messine
Raguse
Syracuse
Trapani
D'autres villes d'art
Acireale
Alcamo
Caccamo
Caltagirone
Castelvetrano
Cefalù
Erice
Gela
Lentini
Licata
Lipari
Marsala
Mazara del Vallo
Milazzo
Modica
Monreale
Noto
Palazzolo Acreide
Piazza Armerina
Randazzo
Sciacca
Scicli
Taormina
Termini Imerese
Sites archéologiques
Akrai
Megara Iblea
Morgantina
Mozia
Pantalica
Segesta
Selinunte
Tindari
Valle dei Templi
Villa Romana del Casale

In Italy Today
Les guides pour l'Italie:
> les villes d'art
> liste complète
> les régions de l'Italie
Evénements et expositions
Hôtels et B&B

 


ART TRAVEL LINK - SITES WEB SELECTIONNES

  • Ton ArtTravelSite - http://www.tonsite.com
    Description du site.
  • ... demande pour insérer ton art-link ici !

 


Vuoi inserire un LINK?
Hai un HOTEL o un'altra attività legata al TURISMO IN ITALIA?

Promuovilo nella pagina della tua città dentro IN ITALY TODAY!
OFFERTE PROMOZIONALI PER I PRIMI LINK

Art Travel directory

SUGGEREZ UN SITE DE
ART/VOYAGE

 

In Italy Today aime l'art

© IN ITALY HOTELS NETWORK