Duomo e  fontana - Messina
This is a file from the Wikimedia Commons. Click the pic to see its description page and licensing.

MESSINE (MESSINA)

La ville de Messine se développe comme un amphithéâtre aux pieds des Monti Peloritani, à l’intérieur et au sud d’un clairsemé bien protégé par une péninsule alluviale qui a une forme de faux (péninsule de San Ranieri, qui termine dans la pointe San Leonardo), constituée par des détritus transportés par de nombreux torrents élongis et accumulés par les vagues marines, et elle s’est ensuite allongée vers le sud.

Fondée avec le nom de Zancle (en grec Zánklpiattoe, faucille, pour la forme de la péninsule qui en fermait le port) par Calcidesi de Cuma, de Nasso et de l’Eubea (725 a.C. environ), se développa rapidement, en fondant les colonies de Mylái (Milazzo), entre la fin du VIIIème siècle a.C. et le début du siècle VII, et de Imera, en 648 environ. Autour l’année 493 les réfugiés de Samo et de Mileto, s’étant réfugiés à Zancle s’emparèrent de la ville avec l’appui de Anassila de Reggio. Peu après Zancle tomba sous le pouvoir de Anassila, qui à la place des Sami et des Milesi y implanta de nombreux éxilés de Messina.. La ville assuma alors le nom de Messana ou Messpiatacuenpiattoe et acquérit un caractère dorique. Nonobstant les luttes intestines elle rejoignit un haut degré de prospérité jusqu’à sa destruction par les Carthaginois en 396. Reconstruite presque aussitôt par Dionigi le Vieux de Siracuse, elle fut assujettie successivement à Dione, à Ippone, à Timoleonte et, enfin, à Agatocle, qui après sa mort tomba dans les mains des Mamertini (288 environ). Vaincus par Gerone II de Siracuse autour l’année 265, ils demandèrent aide avant tous aux Carthaginois et, donc, aux Romains, qui libérèrent la ville du successif siège imposé par Gerone II et par les Carthaginois. Tel Conflit fut à l’origine de la première guerre punique (264-241), à l’aboutissement de laquelle Messana fut proclamée ville libre et fédérée. Après la splendeur de l’âge romain, elle continua à avoir une grande importance sous les Byzantins. Elle fut prise après par les Saraceni (843) qui la tenirent pendant deux siècles, jusqu’à la venue des Normands (1061). À partir de ce moment commença pour Messina une période de prospérité comme centre commercial. Quand la Sicile passa sous la domination des Svevi vers la fin du siècle XII, Messina s’insurgea plusieurs fois pour maintenir son libre développement. Après avoir eu un rôle important dans les Vêpres Siciliens, la ville fut assiégée par le roi de Sicile Charles I d’Anjou (juillet-septembre 1282) qui désormais ne réussit à la conquérir pour le survenir de la flotte aragonaise. Dands le XIVème siècle elle fut élevée à capitale par les Aragonais. Mais les grandes libertés municipales dont Messina jouissait ne plaisaient pas aux Espagnols qui essayèrent de la supprimer. Ceci provoqua une rebellion contre ceux-ci (1674); les habitants de Messina, aidés par le roi Louis XIV qui envoya une flotte sous le commandement de l’amiral Duquesne, résistèrent pour quatre années et capitulèrent seulement en 1678. Par la suite Messina pour de nombreuses années perdit importance, puis lentement refleurit, mais elle fut frappée par différentes calamités: en 1743 la peste et en 1783 un tremblement l’endommagea. Messina fut durement opprimée par le gouvernement des Borboni qui en firent un centre militaire; elle participa après aux mouvements insurrectionnels de 1820-1821 et de 1847-1848; en septembre 1848 la ville fut occupée par les troupes des Borboni au commandement de C. Filangieri après un lourd bombardement aérien qui avait été ordonné par le roi Ferdinand II. Seulement en juillet 1860 elle fut libérée par les forces de Garibaldi conduites par le général Giacomo Medici.
Après avoir été gravement endommagée par un autre tremblement en 1894, elle fut complètement détruite par un autre plus terrible du 28 décembre 1908. Reconstruite, elle subit de graves endommagements au cours de la deuxième guerre mondiale à la suite de lourds bombardements aériens et terrestres. Elle fut occupée par les troupes alliées le 17 août 1943.

PAGE 1 | 2 | suivant >>

MESSINE
ville d’art

Région de Sicile en Italie

 

Guide de la ville
description artistique
musées

 

Villes des Pouilles
Palerme
Agrigente
Caltanissetta
Catane
Enna
Messine
Raguse
Syracuse
Trapani
D'autres villes d'art
Acireale
Alcamo
Caccamo
Caltagirone
Castelvetrano
Cefalù
Erice
Gela
Lentini
Licata
Lipari
Marsala
Mazara del Vallo
Milazzo
Modica
Monreale
Noto
Palazzolo Acreide
Piazza Armerina
Randazzo
Sciacca
Scicli
Taormina
Termini Imerese
Sites archéologiques
Akrai
Megara Iblea
Morgantina
Mozia
Pantalica
Segesta
Selinunte
Tindari
Valle dei Templi
Villa Romana del Casale

In Italy Today
Les guides pour l'Italie:
> les villes d'art
> liste complète
> les régions de l'Italie
Evénements et expositions
Hôtels et B&B

 


ART TRAVEL LINK - SITES WEB SELECTIONNES

  • Ton ArtTravelSite - http://www.tonsite.com
    Description du site.
  • ... demande pour insérer ton art-link ici !

 


Vuoi inserire un LINK?
Hai un HOTEL o un'altra attività legata al TURISMO IN ITALIA?

Promuovilo nella pagina della tua città dentro IN ITALY TODAY!
OFFERTE PROMOZIONALI PER I PRIMI LINK

Art Travel directory

SUGGEREZ UN SITE DE
ART/VOYAGE

 

In Italy Today aime l'art

© IN ITALY HOTELS NETWORK