PEROUSE (PERUGIA)

Perugia fut le plus ancien centre des Ombriens dite Peroscia, puis ville de la dodecapoli étrusque avec le nom de Perusia (en 310 a.C. elle était considérée une des villes étrusques les plus importantes) et puis centre romain à la suite de la défaite des étrusques et à l’alliance avec Rome. Reconstruite par Auguste avec le nom de Augusta Perusia, elle retourna bientôt à être une ville florissante. Elle a maintenu une bonne partie de la structure originaire. Après l’agrandissement, dans le moyen-âge, de l’ancien mur d’enceinte, la ville connut un grand renouvellement du bâtiment. Ravagée par Totila, conquérie par Narsete, elle tomba enfin dans les mains des Lombards qui en firent le siège d’un duché (VI siècle). Celui-ci passa sous la protection et la souvraineté de l’Église (VIII siècle) toujours sous les insignes guelfes, contre les voisins centres de Gubbio, Arezzo, Siena, Todi, Foligno, Assisi. Elle fut résidence des papes (XIII siècle) et vut surgir beaucoup de ses plus célèbres monuments et plus de soixante-dix tours, qui lui valurent le surnom de Turrena. Devant surmonter les éboulements du terrain la ville s’étendit en forme stellaire, avec les quartiers historiques de Porta Sole, Porta Sant’Angelo, Porta Eburnea, Porta Santa Susanna et Porta san Pietro, chacun caractèrisé par une large rue centrale et par de nombreuses rues tortueuses et étroites latérales. Elle ne fut pas d’autre part exempte des luttes de faction: à la fin du XIV siècle elle se donna à Gian Galeazzo Visconti duc de Milan; puis, après la domination de Braccio da Montone (1416-1424), les Baglioni contre les Oddi, dont les luttes sanglantes se prolongèrent jusqu’à l’année 1540, année dans laquelle la ville fut dévastèe par Pier Luigi Farnese pour compte du pontife Paolo III. Au XVI siècle, éteintes les libértés communales, le pape Paolo III fit abattre le quartier qui surgissait sur le col du Landone, où Antonio da Sangallo le Jeune érigea la forteresse qui par le pape prit le nom: la Rocca Paolina (démolie après, en 1859). Les magistrats communaux, avec aussi des compétences administratives , furent cependant rétablis par le successeur de Paolo III, Giulio III, et la ville refleurit. Pendant la domination française (1798-1814) elle fit partie du département du Trasimeno. En juin 1859 les excès des armées pontificales (“massacres de Perugia”) s’abattirent sur les Pérugins insurgès qui détruisirent la Rocca Paolina et furent successivement libérés par la domination papale à l’arrivée des armées piémontaises (septembre 1860).

Un moderne système de parcours mécanisés, constitués par une série de longs escaliers mobiles qui défilent d’une part en plein air et d’autre part à l’intérieur d’anciennes structures de bâtiments, permet de monter confortablement au centre historique sur le col.

De grand renom est aussi l’annuel Umbria Jazz, le plus important festival européen du secteur qui se déroule à Perugia et dans les principaux centres.

PAGE 1 | 2 | suivant >>

PEROUSE
ville d’art

Région  del l'Ombrie en Italie

 

Guide de la ville
description artistique
musées
hôtels

 

Villes de l'Ombrie
Pérouse
Terni
D'autres villes d'art
Amelia
Assisi
Bevagna
Cascia
Castiglione del Lago
Città delle Pieve
Città di Castello
Deruta
Foligno
Gualdo Tadino
Gubbio
Magione
Marsciano
Montefalco
Narni
Nocera Umbra
Norcia
Orvieto
Spello
Spoleto
Todi
Trevi
Umbertide

In Italy Today
Les guides pour l'Italie:
> les villes d'art
> liste complète
> les régions de l'Italie
Evénements et expositions
Hôtels et B&B

 


ART TRAVEL LINK - SITES WEB SELECTIONNES

  • Ton ArtTravelSite - http://www.tonsite.com
    Description du site.
  • ... demande pour insérer ton art-link ici !

 


Vuoi inserire un LINK?
Hai un HOTEL o un'altra attività legata al TURISMO IN ITALIA?

Promuovilo nella pagina della tua città dentro IN ITALY TODAY!
OFFERTE PROMOZIONALI PER I PRIMI LINK

Art Travel directory

SUGGEREZ UN SITE DE
ART/VOYAGE

 

In Italy Today aime l'art

© IN ITALY HOTELS NETWORK