TRIESTE

Trieste, chef-lieu du Friuli-Venezia Giulia, donne sur le golfe homonyme et pour son histoire passée et récente elle se dresse comme symbole des évènements italiens. Aujourd’hui elle a retrouvé son rôle de florissant port commercial et touristique aux pieds du Carso, à l’abri du confin slovène (différents les passages de frontière). Importantes les activités commerciales, d’assurance et industrielles liées à la présence du port, importante voie d’accès pour les trafics envers l’Autriche. Elle est aussi centre des activités sportives liées au nautisme parmi lesquelles la très célèbre “barcolana” qui se déroule annuellement à la fin de l’été.

L’histoire de la ville témoigne des anciennes origines; elle est devenue colonie romaine avec le nom de Tergeste dans le siècle I a.C., mais elle fut occupée succéssivement par les gothes, les byzantins, les ostroghotes et les lombards. Autonome depuis 948, et commune depuis 1060, elle passa à Venise de 1202 à 1382 et devint possession autrichienne sous la couronne des Habsbourg, en commençant ainsi son rôle historique de débouchement sur la mer de la ville de Vienne. Bouleversée par des conflits internes et avec les populations vénitiennes et istriennes, elle déchoua économiquement jusqu’aux débuts du XVIIIème siècle, quand elle devint port franc et reprit la fonction de principal débouchement à la mer de l’empire des Habsbourg. Malgré les brèves périodes d’occupation française, pendant l’époque de Napoléon, elle resta à l’Autriche jusqu’à 1918, quand elle fut annexée à l’Italie. De 1943 à 1945, au cours des dernières phases de la Deuxième Guerre Mondiale, elle fut occupée par les Allemands qui ici déchaînèrent la répression contre la naissante organisation de résistance et contre la population hébraîque en instituant juste un peu en dehors de la ville le seul camp d’extérmination nazi en Italie. Succéssivement elle fut rejointe et libérée soit par les partisans yougoslaves (1.5.1945) que par les troupes angloaméricaines(2.5.1945) qui s’y opposèrent pour 40 jours, en cherchant d’assumer le contrôle de la ville, jusqu’à ce que les yougoslaves se retirèrent. En base à l’accord interallié et au successif traité de paix (Paris, 10.2.1947) fut institué le Territoire Libre de Trieste, qui comprend la ville et une étroite enceinte de l’arrière pays, démilitarisé, avec l’hypothèse qu’il serait gouverné par un représentant de l’ONU. Comme l’accord ne fut pas joint sur la figure de tel gouverneur, le territoire fut divisé en deux parties: la zone A administrée par les anglo-américains et la zone B administrée par les yougoslaves. La situation détermina un long contentieux, résolu par les accords de Londres(6.10.1954), en vertu desquels le Territoire cessa d’exister et les zones qui l’avaient constitué vinrent en pratique assignées respectivement à l’Italie (zone A) et à la Yougoslavie (zone B). Le 31.1.1963 la zone A venait annexée à la neo constituée région Friuli-Venezia Giulia, et Trieste en devenait chef-lieu. Les accords successifs italo-yougoslaves de Osimo (10.11.1975) sanctionnèrent officiellement et définitivement telle situation.

PAGE 1 | 2 | suivant >>

TRIESTE
ville d’art

Région Frioul Venetie Julienne en Italie

 

Guide de la ville
description artistique
musées
hôtels

 

Villes du Frioul-Venetie Julienne
Trieste

In Italy Today
Les guides pour l'Italie:
> les villes d'art
> liste complète
> les régions de l'Italie
Evénements et expositions
Hôtels et B&B

 


ART TRAVEL LINK - SITES WEB SELECTIONNES

  • Ton ArtTravelSite - http://www.tonsite.com
    Description du site.
  • ... demande pour insérer ton art-link ici !

 


Vuoi inserire un LINK?
Hai un HOTEL o un'altra attività legata al TURISMO IN ITALIA?

Promuovilo nella pagina della tua città dentro IN ITALY TODAY!
OFFERTE PROMOZIONALI PER I PRIMI LINK

Art Travel directory

SUGGEREZ UN SITE DE
ART/VOYAGE

 

In Italy Today aime l'art

© IN ITALY HOTELS NETWORK