Vue du Naples

NAPLES (NAPOLI)

Fondée probablement par les colons calcidesi provenant de Cuma (Neapolis, siècle V a.C.), s’étant défendue des étrusques, des samnites et carthaginois, Naples s’allia avec Rome en 326 a.C. Déchue à municipe (90 a.C.) pour la concurrence de Pozzuoli, elle fut presque détruite par l’équipe fidèle à Silla puisque fidèle à Mario (82 a.C.).
Pendant la guerre grecque-gothique elle subit des sièges et des pillages (553), parvenant cependant à se maintenir autonome sous l’authorité épiscopale même devant la menace lombarde (siècle VII). S’étant constituée en duché (duc-évêque Stefano I, 755-800), elle fut conquérie par les normands (1139) qui en favorisèrent le développement économique. Après le passage de la maison des Svevi (1187) elle devint un grand centre de culture à la suite de la fondation du Studium (université, 1224) par Federico II. S’étant rebellée aux Svevi sous Corrado IV (1253), la ville fut occupée par les d’Anjou (Carlo I d’Anjou, 1266) et devint la capitale (1282) d’une nouvelle commande d’état autonome, qui sera appelée Royaume de Naples.
Passée à Alfonso d’Aragona (1441), impliquée dans les guerres entre français et espagnols, elle sera par ces derniers occupée en 1503, devenant capitale de la vice-royauté.

Centre culturel et artistique le long du siècle XVII, elle fut désormais constamment tourmentée par les crises économiques et par la surpopulation, ainsi que le mécontentement populaire aboutit souvent en révolte ouverte (comme le rappelle l’évènement de Masaniello, 1647). Dépeuplée par la peste (1656) et bouleversée par les rivalités entre noblesse et gouvernement (complot de Macchia, 1701), passa pour une certaine période aux Habsbourg d’Autriche (1707-24) et donc à Carlo de Borbone d’Espagne (1734) qui en fit à nouveau la capitale d’un royaume autonome. La diffusion de la culture du siècle des Lumières et des idéaux révolutionnaires favorisa la constitution de la République Parthénopéenne (éphémère tentative révolutionnaire qui dura du 23 Janvier au 25 Juin 1799). Occupée par les Français (1806) et assignée d’abord à Giuseppe Bonaparte, ensuite à G. Murat, avec le congrès de Vienne (1815) elle retourna bourbonienne ( Royaume des Deux Siciles). Cependant le mouvement libéral resta actif (insurrections: 1820-21, 1848), jusqu’à l’occupation de Garibaldi (7.9.1860) et le passage de la ville au Royaume d’Italie. Pendant la deuxième guerre mondiale elle se libéra toute seule de l’occupation nazi fasciste (quatre journées de Naples, 27-30 septembre 1943) , en procédant à l’entrée des troupes alliées (1.10.1943).

Les différentes périodes de l’histoire de la ville sont représentées aussi du point de vue artistique.

PAGE 1 | 2 | suivant >>

NAPLES
ville d’art

Région de la Campanie en Italie

 

Spaccanapoli
LA RUE "SPACCANAPOLI"

Maschio Angioino, Naples
MASCHIO ANGIOINO

Castel dell'Ovo
CASTEL DELL'OVO

 

Guide de la ville
description artistique
musées
hôtels

 

Villes de la Campanie
Naples
Avellino
Bénévent
Caserte
Salerne
D'autres villes d'art
Acerra
Agropoli
Amalfi
Baia and Miseno
Capri
Capua
Cuma
Ischia
Maiori
Minori
Nola
Positano
Pozzuoli
Procida
Ravello
Sorrente
Vietri
Sites archéologiques
Cuma
Elea-Velia
Ercolano
Oplonti
Paestum
Pompeii
Lieux d'Intérêt
Côte Amalfitaine
Champs Flegrei

In Italy Today
Les guides pour l'Italie:
> les villes d'art
> liste complète
> les régions de l'Italie
Evénements et expositions
Hôtels et B&B

 


ART TRAVEL LINK - SITES WEB SELECTIONNES

  • Ton ArtTravelSite - http://www.tonsite.com
    Description du site.
  • ... demande pour insérer ton art-link ici !

 


Vuoi inserire un LINK?
Hai un HOTEL o un'altra attività legata al TURISMO IN ITALIA?

Promuovilo nella pagina della tua città dentro IN ITALY TODAY!
OFFERTE PROMOZIONALI PER I PRIMI LINK

Art Travel directory

SUGGEREZ UN SITE DE
ART/VOYAGE

 

In Italy Today aime l'art

© IN ITALY HOTELS NETWORK